club des métiers d’art et d’artisanat du togo

Effervescence autour de l’artisanat togolais

juin 2, 2018 10:01

L’Afrique est à la mode en Occident. A Paris, Londres, New York ou Singapour, de nombreuses galeries et boutiques proposent de l’artisanat, du mobilier, des vêtements conçus ou inspirés par les thèmes africains et la vie quotidienne.

Chaises, tables, robes de soirées, maroquinerie mêlant pagne et cuir, objets de cuisine ou de décoration, l’offre est de plus en plus abondante et les clients de plus en plus nombreux.

Ce bouillon culturel et cette effervescence qui existe aujourd’hui autour de l’art africain est un bel exemple de métissage culturel.

Cette mode est une chance pour les artisans togolais dont le talent n’est plus à démontrer.

La ministre du Développement à la base et de l’Artisanat, Victoire Tomégah-Dogbé s’est rendue vendredi au club des métiers d’arts et d’artisanat (Club MA) situé à Kpogan, près de Lomé.

Un centre de formation, mais également un incubateur de jeunes talents togolais et étrangers ; 10 étudiants de l’école supérieure des arts décoratifs de Paris sont actuellement en stage sur place.

Les produits réalisés sont destinés à être vendus au Togo et à l’étranger.

Cette initiative est à mettre au crédit de la créatrice franco-togolaise Mablé Agbodan. Une passionnée d’art et de design. Elle est la fondatrice de Mille Couleurs Africa basé à Lomé et à Londres. La société est  spécialisée dans le design d’intérieur de luxe.

 

Un plaid réalisé par les équipes du Club MA

 

Victoire Tomégah-Dogbé a salué la créativité qui jaillit de cet institut. ‘Aider les artisans togolais à se perfectionner et se surpasser dans leur secteur d’activité, belle cause n’est ce pas ?’, a-t-elle déclaré.

Le club compte actuellement une quarantaine de membres (maîtres artisans, artisans et apprentis) répartis dans des secteurs comme la couture, la menuiserie, la cordonnerie, la teinture, la tapisserie, le tissage et la broderie.

Une sélection des articles réalisés ces dernières semaines sera prochainement présentée à l’Institut français de Lomé.

Publié | Published in Republic Of Togo